Langues parlées

Langues parlées

Sur l’archipel des Canaries, les habitants parlent l’espagnol (le castillan) tout simplement. Les canariens (c’est le nom que l’on donne aux habitants des îles Canaries) sont depuis longtemps sous drapeau espagnol et l’assimillation du peuple à la culture, aux usages et à la langue du peuple colonisateur a depuis longtemps atténué les spécificités locales.

L’espagnol d’Espagne est la langue officielle et la langue utilisée dans les démarches administratives. 90% de la population est espagnole et le parle. C’est en espagnol que les panneaux routiers et les horaires de transports sont écrits par exemple.

Plusieurs « variétés locales » d’espagnol cohabitent avec la langue véhiculaire : le canarien (canario) a emprunté beaucoup à l’andalou oriental mais a aussi puisé dans l’anglais, le ganche, l’hispano-américain ou le portugais.

Il y a aussi le langage sifflé El Silbo est encore pratiqué par quelques habitants et permettait de transmettre rapidement des messages sans avoir à parcourir des kilomètres à travers le relief escarpé des îles de l’archipel.

Les Guanches, peuple qui peuplait les Canaries lorsque les européens ont redécouvert l’Archipel ont eux aussi laissé quelques traces (bien maigres). Certains lieux de Tenerife portent encore des noms très anciens et des inscriptions se retrouvent sur certaines pierres exposées dans les musées de l’archipel. Cette langue ressemble à l’amazigh des berbères.

Langues parlées pour les vacanciers aux Canaries

Pour les vacanciers, les zones touristiques majeures et les hébergements parlent espagnol (normal) mais aussi anglais et allemand et dans une moindre mesure français. Les brochures des lieux majeurs sont traduites en français mais il ne faut pas en espérer autant des petits musées ou tout simplement des menus au restaurant.

Un mix d’espagnol et d’anglais permet de se débrouiller sans aucun problème.

En savoir plus sur les langues parlées au Canaries : ressources documentaires ici et .

Photo : Jan Kraus