Fuerteventura, plages et sports nautiques

Découvrir Fuerteventura

Fuerteventura est la deuxième plus grande île de l’archipel des Canaries. C’est aussi la plus proche du continent africain et de l’Europe ce qui fait que les prix des billets d’avions sont donc moins chers : ainsi Fuerteventura est une des îles les plus prisées des voyageurs. L’économie locale repose d’ailleurs sur le tourisme depuis les années 60.

Toute en longueur, l’île de Fuerteventura est habitée par un peu de 100000 habitants. Peuplée dès la préhistoire par des tribus venues d’Afrique (les guanches berbères) et ayant connu les assauts de nombreux peuples de marins, l’île est bien différentes des autres îles de l’archipel : le relief y est moins marqué et l’activité volcanique y est stoppée depuis 5000 ans. L’érosion et l’abattage systématique des arbres par l’homme ont depuis longtemps fait leur travail et désormais les collines dénudées alternent avec les dunes que le vent du Sahara, le chergui, peuple de sable.

Biosphère Unesco depuis 2009, l’île est sompteuse pour tous ceux que les paysages arides ravissent : la randonnée n’y est pas aussi répandue que dans les autres îles mais les plages et les loisirs de bord de mer y sont très importants.

Pour parcourir l’île, l’unique route principale (FV-1 à FV-4) longe la côté Est du Nord au Sud de l’île. De multiples routes transversales et des pistes permettent de rejoindre rapidement tous les lieux de l’île. Les lignes de bus sont très bien pour relier les villes entre elles. La voiture de location (voir même le 4x4 de location) est indispensable pour les excursions les plus sauvages. Quant au VTT, c’est une belle alternative.

Des plages de rêve

150km de plages : c’est l’argument massue de Fuerteventura face aux autres îles des Canaries. Et de sable blanc ! Idéales pour rapporter des souvenirs de rêve. Adaptées aux familles, sécurisées, larges et en pente douce, les plages de l’île sont atypiques dans cet archipel volcanique.

S’il fallait faire un top 5 des meilleurs plages, on pourrait citer : la plage de sable blanc de Costa Calma / Morra Jable, les plages de Cofete, de Corralejo, de La Concha sur Lobos et de La Concha à El CotillO

Paradis des sports nautiques tractés

Sur Fuerteventura, le vent souffle au large des plages. Planche à voile, windsurf, kitesurf… les sports marins qui bénéficient de la traction du vent retrouvent ici des conditions idéales : des vents constants et puissants, une eau à la température agréable, des spots très sympas avec une eau d’un bleu profond, des vagues jusqu’à 2m de hauteur et surtout de la place car ici, on ne se marche pas sur les pieds.

 

Stations balnéaires

La proximité, les conditions météo généreuses, le relief doux… Fuerteventura a très vite été identifiée par les touristes comme une destination de farniente idéale.

Costa Calma, Corralejo, El Cotillo, Caleta de Fuste, Morro Jable et Gran Trarajal occupent essentiellement la façade Est de l’île et apporte tout le confort et les aspects pratiques des stations balnéaires modernes.

La nature aride

Fuerteventura est aussi une destination nature. Il y a bien sûr le parc des dunes de Corralejo  au Nord avec ses dunes à perte de vue qui vont mourrir dans l’océan. L’îlot de Los Lobos, visible depuis la côté, se découvre en 1 journée après 15min de bateau.

Au centre de l’île, le parc rural de Betancuria offre un autre visage : des ravins et des rochers qui abritent une faune rare et protégée.

Tout au Sud, le parc naturel Jandia protège la pointe de l’île. Les animaux endémiques et les plages à la beauté sauvage méritent le détour.

Patrimoine local

Les constructions humaines, basses et de couleur claire, ne sont pas des plus intéressantes dans les stations balnéaires.

Par contre, le village de Betancuria mérite le coup d’oeil, tout comme le phare de Punta Jandia, la maison des colones à La Oliva, le mirador Morro Velosa construit par l’artiste canarien César Manrique et les salines del Carmen.

Enfin, les fromages locaux doivent être dégustés. Avec plus de 30000 chèvres sur l’île, le fromage de chèvre local est une institution.

Photo : Dicau58