Plages aux Canaries

Cernées par l’océan Atlantique, les Canaries sont une destination ou les activités de mer sont incontournables et même depuis les sommets, il est rare de faire une journée sans apercevoir l’océan à l’horizon. Alors pour la majorité des visiteurs qui viennent sur place, les activités de bord de mer et la plage notamment sont indissociables d’un séjour réussi. Parmi les quelques 1600km de côtes et les 500 plages de l’archipel, il y a de quoi choisir.

Les plages aux îles Canaries

Les îles Canaries ont des dizaines de plages sécurisées et accessibles aux familles. Les postes de secours y sont bien organisés et les maîtres-nageurs sont bien formés. On peut se baigner dans les espaces délimités en étant assuré d’être entre de bonnes mains. Toutes les localités touristiques disposent d’une plage et les principales destinations en ont plusieurs qui peuvent s’étendre sur des kilomètres.

Les plages ouvertes au public sont généralement calme et constituées de sable ou de galets. Noir, ocre, jaune ou blanc, le sable varie d’une plage à l’autre. Pour les plages encadrées par des roches, il est intéressant de prévoir palme et tubas pour explorer les fonds marins. À noter que dans les lieux les plus propices, il est possible de louer ce type de matériel.

Les plages familiales sont celles qui sont aussi le plus accessible : pas besoin de marcher beaucoup, proche des lieux de vie et parfois protégées (par des digues ou bien parce que dame Nature a décidé de placer une anse à cet endroit – ce qui minimise vagues et courants).

Canaries, Lanzarote

Plage de Famara sur Lanzarote

Certaines plages sont accessibles très facilement et l’ambiance ville y est omniprésente. D’autres se méritent et leur accès se fait uniquement après plusieurs dizaines de minutes à pied.

Les à-côtés de la plage (boutiques, bars et restauration rapide, glaciers, articles de plage, vendeurs ambulants…) sont les mêmes qu’en France et il y a peu de chance de se sentir dépaysé à part par la langue de ses voisins (pas forcément des locaux – allemands et anglais apprécient beaucoup les Canaries).

Certaines plages disposent de concessions privées ou parasol et emplacements se louent à la journée. C’est surtout dans les lieux les plus touristiques que se trouvent ce type d’établissement de plage. Des événements dédiées (fêtes sur la plage, concerts, DJs, animations) existent tout au long de l’année mais se concentrent durant l’été.

Plage de sable noir sur Tenerife

Plage de sable noir sur Tenerife

  • À noter qu’il existe un nombre important de plages nudistes. Comme en France, elles sont à l’écart et parfois indiquées comme tel (parfois non, le nudisme n’est pas interdit en Espagne).
  • Les animaux ne sont pas les bienvenus sur les plages surveillées. Pour les autres, chacun fait ce qu’il veut.
  • Pour être tranquille et retrouver une ambiance de Robinson, pas le choix, il faudra marcher et s’éloigner des zones surveillées. Ou bien venir tôt le matin.
  • Peu de risque de pollution aux Canaries et les plages sont de bonne qualité (eau et propreté des abords).
  • Vent et vagues varient suivant les plages entre pas du tout et beaucoup.

Différences entre plages des Canaries et plages françaises

La différence principale est liée au climat. Comme il fait beau et chaud toute l’année, on peut se baigner et profiter de la plage pendant 12 mois. Les plages sont donc moins envahis qu’en France aux beaux jours et ce sont surtout des touristes étrangers que l’on retrouve sur les plages au moment des vacances.

L’eau est fraîche et ressemble plus à ce que l’on connaît après un bon bain de mer sur la côte atlantique française que dans le Sud de la France.

Points de vigilance

  • Eau, couvre-chef et crème solaire impératifs.
  • Les plages non sécurisées sont… non sécurisées. Une belle plage ou une plage ou l’eau est calme n’est pas forcément une plage ou la baignade est recommandée.
  • Si certaines plages sont désertes, ce n’est pas parce que vous avez trouvé la perle rare, c’est peut-être parce qu’elle est dangereuse. Bien se renseigner auprès des locaux et à l’Office de tourisme du coin.
  • Ne pas oublier que les Canaries sont au milieu de l’océan. La houle peut être forte de même que les courants. Toujours rester sur des plages surveillées notamment avec des enfants ou si vous n’êtes pas un très bon nageur.
  • Toutes les plages ne se ressemblent pas. Les plages de sable peuvent masquer des rochers qui peuvent blesser.
  • Les plages isolées sont isolées parfois de tout : pas de réseau, pas d’accès en voiture, pas de secours, pas de randonneurs.
  • La faune et la flore sous-marine, très intéressantes à regarder avec un masque et un tuba depuis la plage, peut aussi être dangereuse : poisson dangereux, requins, méduses.
  • Les moments de marées (montée et descente) génèrent des courants et des pièges (grottes sous-marines, phénomènes d’aspiration…).
  • En fin d’été, les plages les plus fermées ne sont plus aussi propre qu’en début de saison : leur popularité liée à leur forme spécifique tient à l’écart vague et courants mais retient aussi les déchets des touristes indélicats.
Plage de Corralejo sur Fuerteventura

Plage de Corralejo sur Fuerteventura