La seule plantation de café en Europe est aux Canaries

L’île de Grande Canarie a une particularité peu connue : c’est le seul lieu en Europe ou du café est produit. Confidentielle, la production de café aux Canaries n’en est pas moins de qualité et a déjà remporté des prix internationaux dont les amateurs de cafés se souviennent.

C’est proche d’Agaete, dans la partie Nord-Ouest de l’île de Gran Canaria que les plantations de café s’accrochent sur les flancs escarpés de la vallée qui s’étend de la ville d’Agaete, en bord de bord jusqu’en direction du centre montagneux de l’île. Ici, à moins de 150m d’altitude, entre les plantations de mangues, bananes, goyaves et oranges se trouvent des plants de cafés qui poussent depuis plus de 200 ans. C’est en effet sous l’impulsion du roi Carlos III en 1788 que le café fait son apparition aux Canaries. D’abord cultivé au jardin botanique de Puerto de la Cruz sur l’île de Tenerife (après des déconvenues dans les jardins royaux trop froids de Madrid et Aranjuez), il trouve finalement de bien meilleures conditions pour se développer dans la vallée d’Agaete sur l’île de Grande Canarie.

L’arabica, produit dans la vallée d’Agaete, est principalement destiné à la consommation locale mais les exploitants locaux font volontiers visiter leurs terres et proposent des dégustations. Pour déguster ce café, les deux principales possibilités sont de prendre un café à Agaete ou bien de visiter une exploitation. Il faut alors compter environ 5 euros pour une tasse.

C’est à cause des températures particulièrement stables que le café pousse ici. Le micro-climat local fait oublier que d’habitude le café pousse entre les deux tropiques et à une altitude bien plus élevée. Ce café atypique par son lieu de production, est, de fait le café produit le plus au Nord de notre planète. Les spécialistes du café du monde entier et notamment les amateurs des pays scandinaves sont particulièrement fans de ce café à l’arrière goût peu acide dont le rendement est faible (7 kilos de cerises de café permettent d’obtenir un kilo de café arabica) et la rareté (moins de 10 tonnes par an) en font un café confidentiel au coût élevé (80 euros le kilo).

Les visites des exploitations coûtent entre 5 et 10 euros. Le café n’est pas la seule culture sur place et les visites s’accompagnent d’autres dégustations : vin, fromage… avec vue sur la vallée. Pour venir jusque dans la vallée, il faut compter 1h30 de véhicule depuis Maspalomas et environ 3/4 d’heure depuis Las Palmas. Une fois arrivé à Agaete, il faut soit venir avec son véhicule personnel, soit en taxi ou en visite guidée car il n’y a pas de trajet de car prévu pour venir jusque là.